Salle de classe, les enfants suivent les cours du programme Alpha de l' ONG CIDI

Programme “Alpha”

Le programme “fondateur” de l’ONG CIDI

C’est et reste le Programme “Alpha”
Alphabétisation des adultes et Micro-Projets

Depuis sa création en 2001, l’ONG CIDI a pu alphabétiser près de 3 500 personnes.
Si dans les premières années l’ONG CIDI organisait jusqu’à 30 groupes Alpha par an, le programme a été repris par de nombreuses autres organisations.
Désormais l’ONG CIDI peut se satisfaire de mettre sur pied seulement 10 “groupes Alpha”.
Le coût d’un Animateur alphabétisant un groupe de 30 personnes est de 320 €/an.
Le financement annuel de l’ensemble du “pool” d’animateurs permettant d’alphabétiser et 
former en tout 300 personnes dans une année est donc de 3 200 € (montant divisible en tranches de 320 €) toutefois chaque année il faut former 4 des 6 animateurs et que le coût de cette formation est de 180 € le budget Animateurs effectif est en fait de 3 520 €/an.
Un groupe “Alpha” peut être parrainé par un seul partenaire ou une seule personne mais peut aussi être parrainé par une Association ou un groupe de personnes.
NB : possibilité de lancer des Groupes Alpha jusque fin mars
Une personne ou un groupe de personnes qui serai(en)t particulièrement intéressé(e)s par le Programme Alpha pourrait envisager de financer d’autres parties du programme, par exemple :
– des équipements tels que des armoires pour la sécurisation du matériel pédagogique dans les Centres (270 €)
– des rouleaux de papier kraft qui sont plaques sur un mur ou un arbre ou même au sol, pour les diagnostics participatifs, les études du milieu, la présentation des idées dans les discussions, etc (45 € l’unité).
– ou même la construction d’une salle de classe en matériaux semi-durs : les fondations en ciment, murs de briques en terre, toit en tôles ondulées, charpente en chevrons coutent environ 7 600 € à quoi s’ajoute 15 tables-bancs à 35 € l’unité pour une classe de 30 apprenants.
Le programme Alpha c’est un ensemble qui peut être abordé globalement ou partiellement, sachant que la question du coût des “Animateurs” est primordiale puisque la CIDI dispose déjà de certains équipements.

Le programme est mis en oeuvre à la fois sur le site de la CIDI à Dissihn mais aussi dans les villages alentours.

Une caractéristique essentielle du programme “Alpha” est qu’il s’adresse d’abord à des adultes et majoritairement à des femmes (60% des effectifs) qui doivent, avant d’accepter le programme d’alphabétisation de base, qui dure 2 ans, s’engager dans la création d’un micro-projet au terme d’une 3ème année de Formation Technique Spécifique (FTS) qui leur permettra de mettre en oeuvre le micro-projet choisi.

Programme Alpha, vue intérieure, salle de classe

Les personnes concernées doivent participer personnellement à la mise en oeuvre de leur micro-projet, dans une démarche constante de responsabilité des acteurs.
Exemple la construction de leur porcherie, de leur poulailler, etc…
Elles sont accompagnées par la CDI qui ne leur fournira, au besoin, en guise de “coup de pouce”, un rouleau de grillage pour sécuriser un élevage ou quelques tôles ondulées…
Elles recevront dans certains cas, une “aide en nature” qu’elles devront “rembourser” dans une démarche “Micro-Crédit”, afin que d’autres personnes puissent lancer leurs projets à leur tour.
Cette approche délibérément “responsabilisante” a permis à de nombreux bénéficiaires du programme de monter effectivement un micro-projet (200 environ à ce jour dont 150 fonctionnent de façon très satisfaisante, permettant à environ 1 500 à 2 000 personnes de vivre dignement dans leur pays).
Et 100% des bénéficiaires sont alphabétisés, ce qui contribue à leur émancipation.

Voici des exemples de micro-projets avec leur coûts respectifs (01/2017) :
1 – ÉLEVAGE DE PORCS :
. 1 porc et 1 truie : 20 000 FCFA soit 30 euros

2 – ÉLEVAGE DE VOLAILLE :
. 5 poules et 1 coq : 12 500 FCFA soit 19 euros

3 – ÉLEVAGE DE MOUTONS :
. 1 brebis : 15 000 FCFA soit 23 euros

ÉLEVAGE : Après un an chaque bénéficiaire rembourse ce qu’il a reçu pour qu’on puisse servir les candidats en attente.

4 – APICULTURE :
.
 5 ruches X 30 000 FCFA = 150 000 FCFA soit 229 euros
. Accessoires (tenue, bottes, enfumoir…) : 25 000 FCFA soit 38 euros

Les ruches deviennent la propriété de l’organisation des apiculteurs.

5 – PRODUCTION DE FUMURE ORGANIQUE :
. Petit matériel + 2 sacs de ciment : 20 000 FCFA soit 30 euros

6 – MARAICHAGE :

. Petit matériel agricole : 20 000 FCFA soit 30 euros
+ semences : 5 000 FCFA soit 8 euros = Total 38 euros
Le financement des points 5 et 6 est accordé sans obligation de remboursement.

7 – PETIT COMMERCE

Une question est “bien sûr” régulièrement posée : quel est le taux de réussite de ces micro-projets ? il est de 50%.
Avant d’en tirer des conclusions hâtives, merci de vous reporter au paragraphe ci-dessous(*)

C’est à dire que un micro-projet sur deux réalisé grâce aux action de l’ONG CIDI permet d’atteindre le but fixé : Permettre aux bénéficiaires et leurs familles de vivre de leur travail localement. En pratique cela veut dire que, grâce à l’ONG CIDI, déjà au moins 1 500 à 2 000 personnes sont autonomes…

Calcul : 50% de 300 = 150 et il est coutume de dire que 10 personnes au moins bénéficient directement et indirectement d’un micro-projet réussi…

Cette “statistique” ne veut pas dire que dans 50% des cas l’opération est un échec et l’investissement perdu, cela veut simplement dire que le niveau de réussite et l’impact économique est moindre que celui prévu.

Vous aimeriez contribuer, soutenir l’ONG CIDI ? cliquer sur PARTICIPER (lien)

(*) : Il est intéressant de rapporter cette statistique à un rapport de l’APCE (Agence française pour la Création des Entreprises) qui indique que plus de 600 000 créateurs d’entreprise potentiels se présentent chaque année près des Chambres de Commerce et des Chambres des Métiers avec l’intention de créer une entreprise. Parmi eux, 200 000 environ (1 tiers) démarrent effectivement leur entreprise et le taux de mortalité constaté après cinq ans d’existence est supérieur à 50%…On peut en conclure…que la CIDI est bien dans la “norme”…française.